Ouvrage: Les français dans la mondialisation

images982COMPG

 

Le(s) français dans la mondialisation, sous la direction de V. Castellotti. Fernelmont, EME Editions, 2013, 470 p.
ISBN 978-2-8066-0708-9
Dans l’environnement géo-sociolinguistique actuel, peut-on encore parler DU français, comme d’une entité uniforme, voire universelle ? Peut-on enseigner ou apprendre LE français, comme s’il s’agissait d’un français « éternel », attaché à une France figée dans son passé, qui en serait propriétaire ?

Les contributions réunies dans ce volume explorent, a contrario, les conditions de développement de dynamiques francophones hétérogènes, en relation aux dimensions linguistiques et culturelles plurielles des situations contemporaines. Se construisent ainsi des projets, dans les domaines sociolinguistique, littéraire, didactique, inscrits dans un « pacte des langues » où le(s) français se confronte(nt) aux autres langues pour créer les conditions de recherches francophones diversitaires.

Véronique Castellotti
 
Table des matières

PREAMBULE

V. CASTELLOTTI, « Français et francophonies dans la mondialisation » 

OUVERTURE

J.M. KLINKENBERG, « La francophonie : pour qui ? pour quoi ? »

 PREMIERE PARTIE – Le(s) français dans le monde : politiques, fonctions, usages

J. ERFURT, « Du français langue de la colonisation à la francophonie. Regards sur l’histoire des concepts et des idéologies linguistiques »

N. MIURA, « Un regard politique sur la diffusion et la réception du français au Japon »

O. S. AMEDEGNATO, « De quelques paradoxes de la situation du français en Afrique subsaharienne »

R. GOVAIN, « Le français haïtien et l’expansion du français en Amérique »

K. TALEB IBRAHIMI, « Le français, une langue étrangement algérienne »

L. MESSAOUDI, « Formes d’appropriation linguistique de la langue française au Maroc : entre fonctionnalité et identité »

K. VANDERMEULEN, « Langue et intégration en contexte migratoire. Quelle dialectique dans la politique d’intégration linguistique française ? »

J. BEZIAT, « Un soutien à la recherche dans les espaces francophones. La revue en ligne frantice.net »

 DEUXIEME PARTIE – Orientations didactiques et démarches formatives

L. ABOU HAIDAR, « Quelles formations pour les professeurs de français dans le cadre de la coopération ? Analyse de cas : l’action de coopération pour le français à Marrakech »

F. ISHIKAWA, « La didactique du FLE au Japon face à la mondialisation de l’éducation : enjeux des mesures éducatives et de la formation des enseignants »

E. KLETT, « La formation des enseignants en Argentine. De nouveaux parcours pour l’appropriation du français »

T. JEANNERET, S. PAHUD ET A.C. ZEITER, « Quels français apprendre, quels français enseigner ? Variétés de français écrit d’étudiants alloglottes en Suisse romande »

M. PADONOU, C. AVRAM, « Français langue étrangère : choix institutionnels et contextes professionnels en Europe Centrale et orientale. Pour une meilleure prise en charge de l’enseignement/apprentissage du français à l’université »

A. PROSCOLLI, S. MARKANTONAKIS, S. THEODORAKEAS, « Le projet de numérisation du manuel scolaire pour la classe de FLE au collège héllénique. Des enjeux politiques aux apports pédagogiques »

N. ROCTON, « Le français en chansons, tranche de mémoire des Alsaciens dialectophones : une expérience en EHPAD »

 TROISEME PARTIE-Expressions littéraires, variations et appropriation du français

A. KORDONI, « Hybridité linguistique et recherche identitaire dans les écritures francophones grecques : le cas de Margarita Liberaki et de Vassilis Alexakis »

F. L. MIHALOVICI, « Evolution et permanence de la figure de l’ogre sur les territoires francophones. Mondialisation d’un passeur culturel »

J. BERGERON-PROULX, « Usage de la langue et imaginaire national dans le roman pour adolescents en Belgique francophone et au Québec »

L. COLLÈS, « La littérature migrante dans l’espace francophone : une métaphore de la diversité culturelle à exploiter en classe de français »

S. DARDAILLON, « Pluralité du théâtre contemporain francophone pour la jeunesse : langue en jeu, enjeux d’apprentissage »

QUATRIEME PARTIE-Des recherches diversitaires ?

E. RAZAFIMANDIMBIMANANA, G. FORLOT, « Des chercheurs plurilingues et plurimigrants en français : des recherches anéoué différentes ? »

E. HUVER, « La diversité au centre de projets à construire. Réflexions autour d’un projet de recherche en didactique des langues : le projet DIFFODIA »

V. FEUSSI, C. PEIGNE, « Construction de savoirs enseignants en contextes universitaires au Cameroun et en Afrique du Sud »

C. GOÏ, C. TORRES CASTILLO, « Réflexivité altéritaire et rencontre interculturelle dans un projet de recherche international. L’exemple du croisement des regards France-Mexique dans le cadre du projet DIFFODIA »

D. BEL, E. HUVER, M. LIANG, R. MAO, « A la recherche de la « méthode chinoise ». Convergence des discours, diversité des pratiques, pluralité des interprétations »

M. DEBONO, « Pragmatique, théorie des actes de langages et didactique des langues-cultures. Histoire, arrière-plans philosophiques, conséquences et alternatives »

CONCLUSION

D. COSTE, « Diffusion, appropriation, glocalisation »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *