La notion d’aires culturelles : approches philosophiques et sémiologiques

Compte-rendu de la journée d’études organisée par Damien Erhardt (SLAM/UEVE) et Jacques Pothier (CHCSC/UVSQ) à l’Institut des Amériques

logo_idaLe compte-rendu de la JE du 12 décembre 2013 à l’Institut des Amériques et les documents annexes sont en ligne sur le site du carnet TRACES.

Une deuxième journée d’études sur ce thème est organisée au GIGA (German Institute of Global and Area Studies) à Hambourg le 10 mars 2014 sous le titre « Conceptual Innovations in Area Studies (voir le programme). « 

UCLA National Heritage Language Resource Center

Dans le cadre de son « International Institute (Center for World Languages) », UCLA héberge un National Heritage Language Resource Center .

Qu’est-ce qu’une langue « patrimoniale »? Question mal posée–le centre envisage  plutôt la situation sous l’angle des locuteurs de langues « minorisées »:  « Individuals exposed to a language spoken at home but educated primarily in English are heritage speakers of the home language », explique la page de présentation du centre.

Au-delà se définit le champ des « heritage/community languages ».

The National Heritage Language Resource Center, at the University of California, Los Angeles, is one of 15 Language Resource Centers funded by the U.S. Department of Education.

Over 57 million people in the U.S. speak a language other than English at home (U.S. Census Bureau, 2006-2010).

NHLRC’s mission is to develop effective pedagogical approaches to teaching  heritage language learners, both by creating a research base and by  pursuing curriculum design, materials development, and teacher  education.

The creation of a national center dedicated to heritage language education  attests to the importance of this new field to the nation. California is an ideal venue for NHLRC since almost 27% of its population five years  of age and older is foreign born, and 42% speak a home language other  than English (U.S. Census Bureau, 2005-2009).

Naturellement, la première langue patrimoniale des Etats-Unis est l’espagnol.

A noter que l’appel à propositions est lancé pour la Second International Conference on Heritage/Community Languages

  • March 7-8, 2014. Heritage/community language education is a developing  multidisciplinary field at the intersection of demography, sociology,  psychology, neuroscience, education and other disciplines.

Aux sources de la mondialisation

Sur le carnet du laboratoire « Printemps », les traces du colloque des 19-20 septembre 2012, les podcasts:

Programme du colloque, argumentaire des organisateurs: Lamia Missaoui, Olivier Roueff et Thomas Brisson

1er épisode: Le droit sans frontières

2ème épisode: Les mots et les traductions

3ème épisode: Les mondialisations par le bas

Interculturalités

Le projet scientifique de ce blog s’articule autour de trois grands axes thématiques regroupés sous le terme parapluie/générique « Interculturalités ». L’information publiée sur ce blog permettra donc la mise en circulation à grande échelle des recherches s’inscrivant dans les domaines, aux frontières perméables, que ces axes définissent. Ces trois grands axes sont les suivants :
– circulations culturelles : langages, discours et sociétés (didactiques des langues, créolistique, hispanité aux Etats-Unis, cultures minoritaires)
– Amériques/monde transatlantique (Southern and transatlantic studies)
– histoires coloniales/enjeux postcoloniaux
A l’ère de la mondialisation/globalisation, les thématiques de recherche des enseignants-chercheurs français dans le domaine des études linguistiques et culturelles se veulent de plus en plus multiperspectives et transdisciplinaires. La thématique de ce blog, ainsi que les divers axes qui la soutiennent, reflètent le désir des chercheurs de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines de décloisonner les disciplines, de conduire la recherche en sciences humaines de façon transversale, en faisant circuler les savoirs disciplinaires, en les mêlant et donc en diversifiant les approches ou méthodes d’analyse et les matières premières ou supports de travail dans les processus d’étude des phénomènes humains.