Présentation

Ceci est le premier billet des membres du laboratoire CHCSC de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines  qui développent leurs activités de recherche sur les aires culturelles des Suds américains (Sud des Etats-Unis, zone caraïbe, Amérique Latine) et sur le « triangle atlantique » (Europe, Amériques du Sud et du Nord) dans une perspective pluridisciplinaire d’anthropologie culturelle: identités, interculturalité et zones de contact, histoire, patrimoine immatériel et productions culturelles (littératures, médias audio-visuels, nouvelles formes de communication et d’expression). Grâce à l’arrivée de nouveaux membres, notre aire d’étude reste toujours fidèle à l’espace Sud, mais prend son envol à travers tous les Suds continentaux.

 

Le rapprochement de disciplines habituellement cloisonnées permet des regards croisés, garants d’une rigueur scientifique accrue. Si les chercheurs de Suds continuent de contribuer à l’avancement des connaissances et des pratiques dans leurs disciplines respectives, ils se retrouvent autour de projets fédérateurs à Suds.

Tout autant que le développement des savoirs, c’est la rencontre des représentations, des modèles et des méthodologies, autrement dit des « cultures » (régionales et épistémologiques) que Suds souhaite favoriser et étudier. Il entend mettre en question les zones frontières, ce que symbolise la barre horizontale de son logo.1

  1. Projection jusqu’au Pacifique de la ligne Mason-Dixon qui au dix-neuvième siècle constituait la limite symbolique séparant le sud esclavagiste et le nord []